Location Saisonnière nuisance

Propriétaire d’une location touristique : que faire en cas de nuisances et de conflits avec le voisinage ?

Les locations meublées touristiques sont désormais des hébergements de vacances très sollicités par les touristes, aussi bien pour les longs séjours que pour les courts séjours. Il arrive cependant que certaines nuisances entrainent des conflits au sein de la copropriété.

Bien loué - août 2021

Souvent situé dans des lieux touristiques, à la mer, la montagne ou encore la campagne, les locations touristiques sont des villas, des appartements ou des studios meublés destinés à l’usage de locataires de passage.

Ces logements comprennent donc toutes les commodités nécessaires à un séjour touristique.

Être propriétaire d’un logement loué en meublé touristiques présentes certes de nombreux avantages, mais comporte également des inconvénients, poussant certains propriétaires à vouloir vendre leur logement.

 

Les avantages de la location saisonnière touristique

L’avantage principal de la location saisonnière est bien sûr la flexibilité. En effet, le propriétaire peut aussi bien louer le logement à des touristes que l’occuper lui-même lorsqu’il en a envie ou besoin. Le logement pourra à la fois être une résidence secondaire et un investissement.

De plus, louer un logement en meublé touristique est généralement un bon investissement, puisque durant les périodes de vacances, les logements peuvent se louer en moyenne deux à trois fois le prix d’une location nue en bail classique.

En outre, le risque d’impayé est quasi-inexistant puisque généralement les locataires payent le loyer directement à la plateforme sur laquelle le bien sera proposé à la location. Lorsque cela n’est pas le cas, le risque d’impayé est là-aussi très faible puisque généralement, le propriétaire demandera le paiement du logement avant l’entrée dans les lieux des locataires et non à leur départ.

Enfin, la fiscalité de ce type de location est intéressante, puisqu’il est possible de déduire de nombreuses charges, et d’amortir le prix du bien rapidement.

 

Les inconvénients de la location saisonnière touristique

Toutefois, malgré tous ces avantages, louer une bien en meublé touristique présente de nombreux inconvénients.

 

  • Une réglementation stricte

Tout d’abord, la location de meublés touristiques est encadrée par une réglementation stricte.

En effet, cette location devra faire l’objet d’une déclaration en mairie et de la délivrance d’une autorisation. De plus, selon que le bien soit une résidence principale, une résidence secondaire, ou un investissement locatif, les règles ne seront pas les mêmes. Par exemple, il ne sera pas possible de louer sa résidence secondaire en meublé touristique si le bien à une destination d’habitation. Au contraire s’il a une destination commerciale ce sera possible. De même, louer sa résidence principale sera possible mais dans la limite de 120 jours par an.

 

  • La disponibilité du propriétaire

Gérer un bien en location meublée touristique prend du temps. En effet cela demande une grande disponibilité puisqu’il faudra gérer l’annonce, répondre aux demandes des potentiels locataires, s’occuper de l’entretien du logement, de l’arrivée et des départs, etc.

Il est toutefois possible de mettre le logement en gestion locative saisonnière pour s’éviter tous ces désagréments, mais cela à un coût, qui avoisine 20% des loyers perçus.

 

  • Les nuisances des touristes

Le turn-over régulier pourra nécessairement causer des nuisances et des désagréments.

En effet, les locataires se succèdent, certains seront moins soigneux que d’autres ce qui engendrera nécessairement de la casse et du désordre.

Ainsi, il est possible que les dégradations soient plus fréquentes que dans une location classique, et que des travaux de remise en état et rafraîchissement soient plus souvent nécessaires.

De même, des nuisances olfactives, visuelles ou sonores pourraient incommoder certaines voisins et certains habitants de la copropriété. Cela peut par exemple être le cas si des fêtes sont régulièrement organisées dans le logement, si les locataires laissent leur détritus trainer, etc.

De telles nuisances peuvent mener à l’émergence de conflits entre le propriétaire et les autres occupants ou copropriétaires.

Dans de telles situations, le propriétaire peut vite se retrouver démuni, ne pouvant pas surveiller les locataires durant tout leur séjour.

 

  • Que faire en cas de conflit avec le voisinage ou la copropriété

Lorsqu’un propriétaire est confronté à un conflit avec d’autres copropriétaires en raison de nuisances causées par des touristes louant le logement, plusieurs solutions s’offriront à lui.

Tout d’abord, il pourra tenter de rédiger un règlement intérieur du logement, que devront respecter les touristes.

De plus, il pourra sélectionner les touristes à qui il louera son logement, notamment via des systèmes de notation mis en place par certaines plateformes.

Enfin, il pourra toujours vendre son logement si aucune autre solution ne lui semble envisageable.

 

LITIGIMMO vous accompagne dans la vente de votre logement touristique

LITIGIMMO vous accompagne dans la vente de votre logement loué en meublé touristique, notamment lorsque ce type de location est à la source de conflits avec d’autres copropriétaires.

LITIGIMMO, accompagné de ses experts partenaires, vous accompagnera tout au long du processus de vente, en toute simplicité.

Articles qui pourraient vous intéresser